Uncategorized

#PRAY4PEACE

#PRAYERS


13.11.15 A[ ]Dieu mon pays…


Les chansons de Prévert me reviennent
De tous les souffleurs de verre, laine.
Du vieux Ferré, des cris, la tempête.
Boris Vian, ça s’écrit à la trompette.

Rive gauche à Paris, adieu mon pays
De musique et de poésie, les marchands malappris 
Qui, d’ailleurs ont déjà tout pris
Viennent vendre leurs habits en librairie, en librairie. 

Si tendre soit la nuit, elle passe. 
ô ma Zelda, c’est fini Montparnasse. 
Miles Davis qui sonne sa Gréco. 
Tous les Morrison, leur Nico.

Rive gauche à Paris, ô mon île, ô mon pays 
De musique et de poésie, d’art et de liberté éprise 
Elle s’est fait prendre, elle est prise, elle va mourir quoi qu’on en dise 
Et ma chanson la mélancolise. 
La vie, c’est du théâtre et des souvenirs. 
Mais nous sommes opiniâtres à ne pas mourir. 
à traîner sur les berges, venez voir. 
On dirait Jane et Serge sur le Pont des Arts. 
Rive gauche à Paris, adieu mon pays 
Adieu le jazz, adieu la nuit, un état dans l’état d’esprit 
Traité par le mépris, comme le Québec par les Etats-Unis 
Comme nous aussi… Ah, le mépris. Ah, le mépris.

INSTAGRAM | FACEBOOK | BLOGLOVIN’ | TWITTER | SNAPCHAT 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *